Bonjour, nous sommes le
samedi 31 juillet 2021

Edito du dimanche 22 mars

« La ténèbre n’est point ténèbre ; devant Toi, la nuit comme le jour est lumière » chantent les pèlerins de Taizé.

Mais de quelle lumière s’agit-il ?

Il ne faut pas confondre lumière et éclairage et « tout ce qui brille n’est pas or » comme le dit avec pertinence le dicton populaire. Il suffit pour cela de penser aux lumières de nos magasins en période de fête – notamment à Noël – pour comprendre la différence entre celle, clinquante et vide des rues et des vitrines et l’autre, vivante et chaude, timide mais forte de la crèche, dans nos églises.
Et que dire des lumières de nos écrans, le long de nos nuits de solitude ?

Ainsi vont nos vies, pleines de paradoxes et de questionnements ; et nous cherchons parfois en vain, la lumière…La vraie lumière. Celle qui, dans nos ténèbres, nous permet de marcher avec assurance ; celle qui éloigne de nous, la peur, le doute, parfois la colère.

« Il y a des yeux qui reçoivent la lumière et d’autres qui la donnent. » a écrit Paul Claudel et nous avons tous en nous le souvenir de telle personne lumineuse que nous avons – ou aurions - aimé suivre, à un moment.

Dans ces temps d’angoisse et de malheur, nous avons notre guide :
JESUS nous dit : « je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. »

Avec son aide nous passerons l’épreuve, en aidant les plus fragiles et en priant pour le monde en crise. L’essentiel apparaît immédiatement dans les temps de douleur et voyez comme ce qui nous souciait encore il y a peu, disparait sans bruit.

Ce qui nous sépare – je veux parler des consignes de confinement – doit nous permettre de nous rassembler, sous une autre forme, en entraides, en pensées et en prières. Une fois n’est pas coutume, Internet peut enfin être un réel moyen puissant et pratique de lien entre les hommes et ce, pour le meilleur des objets : la solidarité et l’écoute, bref, l’entraide et non plus l’égoïsme !

C’est un premier motif d’espoir !

Daniel, un paroissien

ANNONCES


Message du 25 juin 2021
" Chers enfants !
Mon Cœur est joyeux car à travers toutes ces années, je vois votre amour et votre ouverture à mon appel.
Aujourd’hui, je vous invite tous à prier avec moi pour la paix et la liberté, car Satan est fort et avec ses tromperies il veut éloigner de mon Cœur maternel le plus possible de cœurs. C’est pourquoi, décidez-vous pour Dieu afin de bien vivre sur la terre que Dieu vous a donnée.
Merci d’avoir répondu à mon appel."


Gino Bartali, au nom de la liberté

« Le bien se fait, il ne se raconte pas. Il est des médailles que l’on accroche à l’âme, et non à sa veste ». Le 5 mai 2020, cela a fait 20 ans que le grand champion de cyclisme Gino Bartali nous a quitté. De lui, les générations de sportifs retiennent une légende. Mais Gino Bartali a une autre histoire, secrète, magnifique, liée à sa foi profonde.


Si vous souhaitez prendre un temps d’écoute, le Père Yannick propose de vous recevoir individuellement. Contacter l’accueil du presbytère pour fixer cette rencontre.

Le père Joseph Sicot et le père Claude Edet souhaitent visiter les personnes seules, malades...
N’hésitez pas à leur faire appel. Ils seront heureux de vous rencontrer.
Père Joseph : 02 56 49 66 76 (Bédée)
Père Claude : 09 69 80 48 41 (Iffendic).


PAROISSE SAINT LOUIS-MARIE EN BROCELIANDE - Tél. : 02 99 09 01 31 - Contact Presbytère
Webmaster | Designed & Realised by Claire Levrel| Suivre la vie du site RSS 2.0
| Plan du site | Mentions légales