Bonjour, nous sommes le
dimanche 08 décembre 2019

Accueil >Homélies > Homélie du 21 juillet 2019

Homélie du 21 juillet 2019

Textes du 16ème dimanche du Temps Ordinaire : (AELF)
Première Lecture : Gn 18, 1-10a
Deuxième Lecture : Col 1, 24-28
Evangile : Lc 10, 38-42

Homélie du Père Kamil

Un jeune moine avait des doutes sur la règle de son ordre qui était contenue dans les mots : Ora et labora, c’est-à-dire " Prie et travaille ". Il demanda donc à l’Abbé d’expliquer le sens de ces mots. L’Abbé lui suggéra de faire une promenade en bateau sur un lac proche. Le supérieur commença à ramer, n’utilisant que l’aviron droit. En conséquence, le bateau n’avançait pas, mais commençait à tourner en rond. Le jeune moine osa donner des conseils à son supérieur :
- Mon Père, si vous n’utilisez pas les deux rames, nous n’irons nulle part.
- Tu as raison, mon fils ! Écoute ! La rame droite est la prière, la gauche est le travail. Tant que tu ne les utiliseras pas toutes les deux ensemble, tu ne gagneras rien et tu tourneras (autour de toi) en rond.

Les conseils donnés au jeune moine par le sage Prêtre (Abbé) ne semblent pas moins pertinents pour nous, peuple du XXIe siècle. Beaucoup d’entre nous sont semblables à Marthe de l’Evangile d’aujourd’hui. Elle voulait tout faire littéralement. Dans toute son agitation, dans la cuisine et son service à table, elle a oublié ce qui était vraiment important, et pourquoi Jésus est venu chez eux. Il n’est pas venu pour recevoir un repas gratuit. Il n’est pas venu pour manger. Il est venu pour être dans cette maison entourée d’amis et pour remplir cette maison de la richesse de sa présence, pour remplir cette maison de la grâce de Dieu. C’est pourquoi il réprimande Marthe : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Les paroles du Christ adressées à Marthe s’appliquent aussi à nous. Comme elle, nous sommes inquiets et préoccupés par beaucoup de choses, en oubliant ce qui compte vraiment dans la vie. Nous sommes souvent tellement occupés à organiser nos vies que nous perdons son but réel. Nous sommes tellement impliqués dans l’activité que nous ne savons plus pourquoi et pour qui nous vivons. Nous sommes tellement occupés à obtenir des choses qui peuvent être achetées par de l’argent que nous oublions des choses qui ne peuvent être achetées par de l’argent. Nous tombons souvent malades à cause de nos soucis, de nos activités, de l’agitation et du surmenage. Souvenons-nous que l’agitation et le travail constants ne rempliront pas nos cœurs. Nous ne sommes pas seulement des citoyens de la terre, mais aussi des citoyens du ciel. Nous avons donc besoin de quelque chose de plus. Nous devons pouvoir nous arrêter comme Marie, nous asseoir aux pieds du Christ et écouter ce qu’Il veut nous dire. Que veut me dire Jésus aujourd’hui par Sa parole, par l’Evangile, par la Bible. Jésus nous parle constamment par ses propres paroles. Seulement je dois m’arrêter, me calmer, et ensuite l’écouter.

Chacun de nous a un corps et une âme. Nous devrions nous efforcer de maintenir un bon équilibre entre notre corps et notre âme, de fournir au corps et à l’âme la nourriture qu’ils méritent. Le corps lui-même exige de la nourriture, c’est pire avec l’âme. L’âme peut être ignorée, trompée, criée, noyée, alors nous devons tenir compte du fait que nous perdrons la bonne direction dans nos vies, lorsque nous négligerons ce qui est le plus important. Car l’homme n’est pas seulement un être qui travaille, mange et dort. C’est pourquoi chacun de nous, comme Marie dans l’Évangile d’aujourd’hui, doit trouver du temps pour son âme, du temps pour la prière, la participation à la messe, la lecture de la Bible, les magazines catholiques, les bons livres, les rencontres familiales etc.

Le proverbe anglais dit : "Les premières choses d’abord" - "les choses les plus importantes d’abord". Il est important de nourrir et de soutenir la famille, mais le plus important est l’éducation. Non seulement nous devons nourrir, habiller, envoyer notre enfant à l’école, mais nous devons aussi lui inculquer la foi dans son cœur, lui apprendre à aimer, lui montrer ce qu’est une vie bonne et noble. Donner de l’amour est plus important dans l’éducation que de donner du plaisir. Nous donnons plus à nos enfants en leur enseignant l’art de l’aide, du service et même du sacrifice pour les autres que de les laisser faire quoi que ce soit pour rendre leur vie facile et agréable. La santé du corps est importante, mais la santé de l’âme est plus importante. Tout est important, mais Dieu et l’âme sont les plus importants. Quelqu’un l’a très bien exprimé en disant : "Vous avez perdu votre fortune, vous n’avez rien perdu. Vous avez perdu votre santé - vous avez beaucoup perdu. Mais si vous avez perdu la foi et Dieu, vous avez tout perdu. « Quel profit en effet aura l’homme, s’il gagne le monde entier, mais perd son âme ? Ou que donnera l’homme en échange de son âme ? » (Mt 16, 26).

Alors, comment pouvons-nous pratiquement combiner les attitudes de Marie et de Marthe dans nos vies ? Essayons de le faire d’une manière simple. Commençons chaque jour nouveau avec le Christ, par la prière. Dans cette prière, nous pouvons offrir à Dieu toute notre journée et tout ce que nous ferons en ce jour. Nous pouvons aussi prier plusieurs fois dans la journée : en allant au travail ou en y revenant, marchant dans le parc, en visitant l’église pendant un moment, en faisant la vaisselle, en faisant un lit, etc...

La prière du soir devrait être un résumé et un sacrifice à Dieu de tout ce que nous avons réussi à accomplir par la prière et le travail tout au long de la journée. Demandons aujourd’hui au Christ que nous puissions vivre selon les paroles de saint Paul : « soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, ou quelque autre chose que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Cor 10, 31).

Amen !

Si vous souhaitez prendre un temps d’écoute, le Père Yannick propose de vous recevoir individuellement. Contacter l’accueil du presbytère pour fixer cette rencontre.


Les Mercredis de l’IFT

13 novembre 2019
Les Mercredis de l’IFT propose un cycle animé par le père Erwan Barraud, directeur du séminaire.

1- Création, écologie, conversion


2- Création, écologie, conversion



Le père Claude Edet souhaite visiter les personnes seules, malades...
N’hésitez pas à lui faire appel. Il sera heureux de vous rencontrer.
Vous pouvez le contacter au presbytère d’Iffendic : 09 69 80 48 41.


PAROISSE SAINT LOUIS-MARIE EN BROCELIANDE - Tél. : 02 99 09 01 31 - Contact Presbytère
Webmaster | Designed & Realised by Claire Levrel| Suivre la vie du site RSS 2.0
| Plan du site | Mentions légales