Bonjour, nous sommes le
samedi 31 juillet 2021

Accueil >Vivre sa Foi >Réconciliation >Comment se confesser ? > Les difficultés de la Confession

Les difficultés de la Confession

Nous éprouvons souvent les difficultés de la confession et cela nous décourage.

1. Est-ce utile de se confesser quand nous commettons toujours les mêmes péchés ?

On est souvent découragé de se confesser, en se disant que l’on recommencera les mêmes péchés. Cela mérite réflexion.
Il est certain que la confession ne nous transforme pas complètement, mais le sacrement du pardon nous met dans l’humilité devant Dieu qui nous aime malgré notre faiblesse. D’autre part, on se contente parfois, en préparant sa confession, de faire une liste de ses péchés, sans avoir une vraie contrition. Cela peut expliquer que la grâce de Dieu ne change pas notre vie.

2. Que faire lorsqu’on n’a rien à dire ?

Parfois, on ne voit pas en quoi consistent nos péchés, on ne sait pas quoi dire. On n’a parfois l’impression que l’on n’a pas de péchés qui auraient besoin du pardon de Dieu.
Cependant, si nous ne voyons pas nos péchés, nos voisins, eux, les connaissent. St Jean dit "Si nous disons que nous n’avons pas de péché, la vérité n’est pas en nous" (1 Jn 1,8-10). On a cette impression parce qu’ on n’a pas assez conscience des exigences de l’Évangile. La célébration collective qui nous présente la parole de Dieu et la rencontre avec un prêtre nous aident à une prise de conscience. Si on a l’impression de n’avoir rien a dire, c’est le signe qu’il y a quelque chose à changer dans sa vie.

3. Difficulté de l’aveu des péchés. Que nous apporte cet aveu ?

L’aveu des péchés est parfois pénible, humiliant. Mais l’aveu nous libère d’un poids. L’aveu est une libération. De plus, en nous faisant formuler nos péchés, il nous aide aussi à voir plus clair en nous, à faire la vérité sur nous-mêmes. Ainsi, il opère en nous une transformation qui permet de mieux prendre conscience de l’amour de Dieu qui pardonne. La confession n’est pas une démarche de deuil et de tristesse, mais une demande pleine de confiance. On éprouve la paix et la joie après s’être confessé.

ANNONCES


Message du 25 juin 2021
" Chers enfants !
Mon Cœur est joyeux car à travers toutes ces années, je vois votre amour et votre ouverture à mon appel.
Aujourd’hui, je vous invite tous à prier avec moi pour la paix et la liberté, car Satan est fort et avec ses tromperies il veut éloigner de mon Cœur maternel le plus possible de cœurs. C’est pourquoi, décidez-vous pour Dieu afin de bien vivre sur la terre que Dieu vous a donnée.
Merci d’avoir répondu à mon appel."


Gino Bartali, au nom de la liberté

« Le bien se fait, il ne se raconte pas. Il est des médailles que l’on accroche à l’âme, et non à sa veste ». Le 5 mai 2020, cela a fait 20 ans que le grand champion de cyclisme Gino Bartali nous a quitté. De lui, les générations de sportifs retiennent une légende. Mais Gino Bartali a une autre histoire, secrète, magnifique, liée à sa foi profonde.


Si vous souhaitez prendre un temps d’écoute, le Père Yannick propose de vous recevoir individuellement. Contacter l’accueil du presbytère pour fixer cette rencontre.

Le père Joseph Sicot et le père Claude Edet souhaitent visiter les personnes seules, malades...
N’hésitez pas à leur faire appel. Ils seront heureux de vous rencontrer.
Père Joseph : 02 56 49 66 76 (Bédée)
Père Claude : 09 69 80 48 41 (Iffendic).


PAROISSE SAINT LOUIS-MARIE EN BROCELIANDE - Tél. : 02 99 09 01 31 - Contact Presbytère
Webmaster | Designed & Realised by Claire Levrel| Suivre la vie du site RSS 2.0
| Plan du site | Mentions légales