Bonjour, nous sommes le
mardi 21 août 2018

R - S

mardi 11 mars 2014, par Claire

  • Regard du Seigneur

... Le Seigneur nous regarde : il nous regarde avant. Ma première expérience est ce dont je fais l’expérience devant le sagrario [tabernacle] quand je vais prier, le soir, devant le Seigneur. Parfois, j’ai un peu sommeil ; c’est vrai, parce que la fatigue de la journée te donne un peu sommeil. Mais lui me comprend. Et je sens un grand réconfort quand je pense qu’Il me regarde. Nous, nous pensons que nous devons prier, parler, parler, parler ... Non ! Laisse-toi regarder par le Seigneur. Quand c’est Lui qui nous regarde, il nous donne de la force et nous aide à témoigner de Lui — parce que la question portait sur le témoignage de la foi, non ? D’abord « Jésus », puis « prière » — nous sentons que Dieu nous tient par la main... (lire le texte en entier "réponse 2ème question")

  • Richesse de Jésus

... La pauvreté du Christ qui nous enrichit, c’est le fait qu’il ait pris chair, qu’il ait assumé nos faiblesses, nos péchés, en nous communiquant la miséricorde infinie de Dieu. La pauvreté du Christ est la plus grande richesse : Jésus est riche de sa confiance sans limite envers le Père, de pouvoir compter sur Lui à tout moment, en cherchant toujours et seulement la volonté et la gloire du Père. Il est riche comme est riche un enfant qui se sent aimé et qui aime ses parents et ne doute pas un seul instant de leur amour et de leur tendresse... (lire le texte en entier)

  • Ruse spirituelle

... l’appel de Dieu à Jérusalem : « Debout, resplendis ! » (60, 1). Jérusalem est appelée à être la ville de la lumière, qui reflète sur le monde la lumière de Dieu et aide les hommes à marcher sur ses voies. C’est la vocation et la mission du Peuple de Dieu dans le monde... ... Un aspect de la lumière qui nous guide sur le chemin de la foi est aussi la sainte « ruse ». C’est aussi une vertu, la sainte « ruse ». Il s’agit de cette rouerie spirituelle qui nous permet de reconnaître les dangers et de les éviter. Les Mages surent utiliser cette lumière de « ruse » quand, sur la route du retour, il décidèrent de ne pas passer par le palais ténébreux d’Hérode, mais de prendre un autre chemin. Ces sages venus d’Orient nous enseignent comment ne pas tomber dans les pièges des ténèbres et comment nous défendre de l’obscurité qui cherche à envelopper notre vie. Eux, avec cette sainte « ruse » ont gardé la foi. Et nous aussi nous devons garder la foi. La garder de cette obscurité. Mais aussi, souvent, une obscurité revêtue de lumière ! Parce que le démon, dit saint Paul, s’habille en ange de lumière, certaines fois. Et ici, la sainte « ruse » est nécessaire pour garder la foi, la garder des chants des Sirènes, qui te disent : « Regarde, aujourd’hui nous devons faire ceci, cela… » Mais la foi est une grâce, elle est un don. Il nous revient de la garder avec cette sainte « ruse », avec la prière, avec l’amour, avec la charité. Il faut accueillir dans notre cœur la lumière de Dieu et, en même temps, cultiver cette ruse spirituelle qui sait unir simplicité et astuce, comme demande Jésus à ses disciples : « Soyez prudents comme les serpents, et candides comme les colombes » (Mt 10, 16)... (lire le texte en entier)

  • Sagesse du pauvre

... les pauvres ne sont pas seulement des personnes à qui nous pouvons donner quelque chose. Eux aussi ont beaucoup à nous offrir et à nous apprendre. Nous avons tant à apprendre de la sagesse des pauvres ! Pensez qu’un saint du XVIIIème siècle, Benoît Joseph Labre, qui dormait dans les rues de Rome et vivait des dons faits par les gens, était devenu le conseiller spirituel d’un grand nombre de personnes, ... ... D’une certaine façon, les pauvres sont comme des maîtres pour nous. Ils nous montrent qu’une personne ne vaut pas tant par ce qu’elle possède ou par ce qu’elle a sur son compte en banque. Un pauvre, une personne privée de biens matériels, conserve toujours sa dignité. Les pauvres peuvent nous en apprendre beaucoup aussi sur l’humilité et la confiance en Dieu... (lire le texte en entier) (3. Heureux les pauvres de cœur…)

  • Sainte Famille

... notre regard sur la Sainte Famille se laisse aussi attirer par la simplicité de la vie qu’elle a menée à Nazareth.
C’est un exemple qui fait tellement de bien à nos familles, les aide à devenir toujours plus une communauté d’amour et de réconciliation, où l’on fait l’expérience de la tendresse, de l’aide mutuelle, du pardon réciproque.
Rappelons les trois mots-clefs pour vivre dans la paix et dans la joie en famille : s’il te plaît, merci, pardon. Quand, dans une famille, on n’est pas intrusif et que l’on demande « s’il te plaît », quand, dans une famille, on n’est pas égoïste et que l’on apprend à dire « merci », et quand, dans une famille, quelqu’un s’aperçoit qu’il a fait quelque chose de mal et sait demander « pardon », dans cette famille il y a la paix et la joie. Souvenons-nous de ces trois mots. Mais on peut les répéter tous ensemble : s’il te plaît, merci, pardon. Tous : « s’il te plaît, merci, pardon » ! ... (lire le texte en entier)

  • Sainteté cachée

... « Je vois la sainteté du peuple de Dieu dans sa patience : une femme qui fait grandir ses enfants, un homme qui travaille pour apporter le pain à la maison, les malades, les vieux prêtres qui ont tant de blessures mais qui ont le sourire parce qu’ils ont servi le Seigneur, les sœurs qui travaillent tellement et qui vivent une sainteté cachée. Cela est pour moi la sainteté commune... (lire le texte en entier)

  • Séance de torture

... la confession est la rencontre avec Jésus au cours de laquelle l’on touche du doigt sa tendresse. Mais il faut s’approcher du sacrement sans tromperies ni demi-vérités, avec douceur et joie, confiants et armés de la « bienheureuse honte », la « vertu de l’humble » qui nous fait nous reconnaître pécheurs... ... « Humilité et douceur — a poursuivi le Pape — sont comme le cadre d’une vie chrétienne. Un chrétien va toujours ainsi, dans l’humilité et dans la douceur. Et Jésus nous attend pour nous pardonner. Nous pouvons lui poser une question : alors, aller se confesser n’est pas une séance de torture ? Non ! C’est aller louer Dieu, car moi, pécheur, j’ai été sauvé par Lui. Et Lui, il m’attend pour me donner des coups de bâton ? Non, avec tendresse pour me pardonner. Et si demain je fais la même chose ? Tu y vas une autre fois, tu y vas et tu y vas et tu y vas. Il nous attend toujours. Cette tendresse du Seigneur, cette humilité, cette douceur »... (lire le texte en entier)

  • Servitude de la femme

... Je souffre — je dis la vérité — quand je vois dans l’Église ou dans certaines organisations ecclésiales que le rôle de service — que nous avons tous et que nous devons tous avoir — que le rôle de service de la femme glisse vers un rôle de servidumbre . Je ne sais pas si on dit ainsi en italien. Comprenez-vous ? Service. Quand je vois des femmes qui font des choses de servidumbre, c’est que ce que doit faire une femme n’est pas bien compris... (lire le texte en entier)

104. Les revendications des droits légitimes des femmes, à partir de la ferme conviction que les hommes et les femmes ont la même dignité, posent à l’Église des questions profondes qui la défient et que l’on ne peut éluder superficiellement. Le sacerdoce réservé aux hommes, comme signe du Christ Époux qui se livre dans l’Eucharistie, est une question qui ne se discute pas, mais peut devenir un motif de conflit particulier si on identifie trop la puissance sacramentelle avec le pouvoir... ... C’est un grand défi qui se présente ici aux pasteurs et aux théologiens, qui pourraient aider à mieux reconnaître ce que cela implique par rapport au rôle possible de la femme là où se prennent des décisions importantes, dans les divers milieux de l’Église. (lire le texte en entier EVANGELII GAUDIUM 104)

  • Silence musical

Noël est une fête pendant laquelle on fait beaucoup de bruit. Alors que nous vivons cette période d’attente, il serait en revanche important de redécouvrir le silence, comme moment idéal pour saisir la musicalité du langage avec lequel le Seigneur nous parle. Un langage, a dit le Pape François au cours de la messe du 12 décembre, très semblable à celui d’un père et d’une mère : rassurant, plein d’amour et de tendresse... ... Cela nous fera du bien de faire un peu de silence », pour « entendre ces paroles d’amour, de grande proximité, ces paroles de tendresse ». Et il a conclu : « Nous devons demeurer en silence pendant ce temps car, comme le dit la préface, nous sommes dans une attente vigilante ». (lire le texte en entier)

  • Stratégie d’évangélisation

... Laisse-toi regarder par le Seigneur. Quand c’est Lui qui nous regarde, il nous donne de la force et nous aide à témoigner de Lui — parce que la question portait sur le témoignage de la foi, non ? D’abord « Jésus », puis « prière » — nous sentons que Dieu nous tient par la main. Je souligne alors l’importance de cela : se laisser guider par Lui. Cela est plus important que n’importe quel calcul. Nous sommes de vrais évangélisateurs en nous laissant guider par Lui... ... Se laisser guider par Jésus te conduit aux surprises de Jésus. On peut penser que sur l’évangélisation nous devons faire des programmes très réfléchis, en pensant aux stratégies, en faisant des plans. Mais cela ce sont des outils, de petits outils. L’important, c’est Jésus et se laisser guider par Lui. Ensuite, nous pouvons établir des stratégies, mais cela est secondaire... (lire le texte en entier) (2ème réponse : le témoignage)

breves



Si vous souhaitez prendre un temps d’écoute, le Père Yannick propose de vous recevoir individuellement. Contacter l’accueil du presbytère pour fixer cette rencontre.

INFOS !!!

PLANNING DES MESSES !

JUIN 2018

Mercredi 20 juin
Résolutions de l’année prochaine suite au travail des fraternités synodales et de la lettre pastorale de notre évêque à la salle paroissiale d’IFFENDIC à 20h pour tous les Paroissiens ou amis ; vous êtes TOUS invités.

Samedi 23 juin
Fête du caté : Pour terminer l’année en beauté, nous proposons aux enfants du caté de CE et CM de se retrouver avec leurs parents (et pourquoi pas grands-parents) autour du thème « A la suite de Jésus ! » de 9h45 à 14h à l’IME Saint Lazare de Montfort : 10h00 Grand jeu / 12h30 pique-nique / 14h00 Fin. Nous vous attendons très nombreux.

Dimanche 24 juin
* Eveil à La Foi des 4 /7 ans : les enfants du groupe sont invités à 10h30 pour vivre un temps d’éveil à la foi et participer à la célébration à l’église de Montfort.

* Confirmation : un premier rendez-vous de préparation au sacrement de Confirmation aura lieu à 10h à l’église Montfort-sur-Meu. Tous les jeunes du doyenné de Brocéliande en 4è et 3è sont invités à s’inscrire. Les bulletins d’inscription sont à retirer au presbytère. Un cheminement est proposé aussi pour les lycéens et un parcours spécifique pour les adultes.
La Confirmation sera célébrée le dimanche 5 mai 2019 à Montfort-sur-Meu.

Mardi 26 juin
Service de la « Communication » : Une rencontre est proposée à 18h30 au presbytère de Montfort à ceux qui veulent œuvrer dans ce service de la « Communication » jeunes et moins jeunes sur notre paroisse. De nouveaux moyens de communication sont à développer sur notre Paroisse.

Jeudi 28 juin
Réalisation du planning des divers temps forts sur la paroisse pour l’année pastorale 2018/2019 à 20h30 au presbytère de Montfort avec les divers services.

SEPTEMBRE 2018

Lundi 24 septembre
Engagement des novices de la Maison Natale Saint Louis Marie à 10h30 à l’église de Montfort/Meu.


Pèlerinage en Espagne et au Portugal

La Paroisse propose un pèlerinage du 22 au 27 octobre prochain avec au programme Saint Jacques de Compostelle, Fatima, Avila
Faites-vous connaître au presbytère de Montfort si vous êtes intéressés.
Un programme détaillé est mis à votre disposition au presbytère.


Route Amor Dei du 5 au 10 août 2018

Cette route s’adresse à des jeunes femmes de 20 à 30 ans désireuses de découvrir la vie consacrée féminine. Dans une ambiance détendue et fraternelle, vous découvrez 4 formes de vies consacrées féminines de Bretagne en vous rendant dans différents lieux. Cette route permet ensuite de participer à 3 week-ends dans l’année pour continuer le cheminement, pour celles qui le souhaitent. Pour plus de renseignement et contact : Sœur Marie-Elisabeth : latourstpern.jeunes@orange.fr


TEMPS FORT :
« ÉVEIL À LA FOI »

Une fois par mois le mercredi
de 16h45 à 17h45
au presbytère de Montfort

Ce sont des mamans de la paroisse qui animeront ce moment. A suivre, il est proposé un temps de prière à l’église à 18h00 où les parents sont invités à rejoindre les enfants jusque 18h30. Pour information durant la messe le dimanche à Montfort, il est proposé un temps adapté pour les jeunes enfants.

Plus d’infos ICI

Pour information durant la messe le dimanche à Montfort, il est proposé un temps adapté pour les jeunes enfants.


PARCOURS ALPHA

Un couple, ça se construit. « Prenez soin de votre couple autour de dîners en tête à tête… »
Renseignements et préinscriptions auprès de :
F. et L. BESNARD
Tél : 02 99 60 54 49
E.Mail : franleobesnard@orange.fr


Le père Claude Edet souhaite visiter les personnes seules, malades...
N’hésitez pas à lui faire appel. Il sera heureux de vous rencontrer.
Vous pouvez le contacter au presbytère d’Iffendic : 09 69 80 48 41.


PAROISSE SAINT LOUIS-MARIE EN BROCELIANDE - Tél. : 02 99 09 01 31 - Contact Presbytère
Webmaster | Designed & Realised by ClaireServices | Suivre la vie du site RSS 2.0
| Plan du site | Mentions légales