Bonjour, nous sommes le
mardi 27 juillet 2021

N - O

  • Nom du chien

... Ici, je pense encore à vous, prêtres, et permettez-moi de m’inclure moi aussi parmi vous. Qu’y a-t-il de plus beau pour nous que de marcher avec notre peuple ? Cela est beau ! Lorsque je pense à ces curés qui connaissaient le nom des personnes de la paroisse, qui allaient leur rendre visite ; il y en avait un aussi qui me disait : « Je connais le nom du chien de chaque famille », ils connaissaient même le nom du chien ! Comme c’était beau ! Qu’y a-t-il de plus beau ? Je le répète souvent : marcher avec notre peuple, parfois devant, parfois au milieu, et parfois derrière : devant, pour guider la communauté ; au milieu, pour l’encourager et la soutenir ; derrière, pour la maintenir unie afin que personne ne demeure trop en arrière, pour la garder unie, mais aussi pour une autre raison : parce que le peuple a « du flair » ! Il a du flair pour trouver de nouvelles voies sur le chemin, il possède le « sensus fidei » dont parlent les théologiens. Qu’y a-t-il de plus beau ? ... (lire le texte en entier)

  • Odeur des brebis

... La communauté évangélisatrice, par ses œuvres et ses gestes, se met dans la vie quotidienne des autres, elle raccourcit les distances, elle s’abaisse jusqu’à l’humiliation si c’est nécessaire, et assume la vie humaine, touchant la chair souffrante du Christ dans le peuple. Les évangélisateurs ont ainsi “l’odeur des brebis” et celles-ci écoutent leur voix. Ensuite, la communauté évangélisatrice se dispose à “accompagner”. Elle accompagne l’humanité en tous ses processus, aussi durs et prolongés qu’ils puissent être. Elle connaît les longues attentes et la patience apostolique... (lire le texte en entier) (EVANGELII GAUDIUM 24)

  • Organisation non gouvernementale (ONG)

L’Église est une histoire d’amour et nous en faisons partie. Mais pour cette raison précisément, lorsque l’on donne trop d’importance à l’organisation, quand l’administration et la bureaucratie prennent une dimension prépondérante, l’Église perd sa vraie substance et risque de se transformer en une simple organisation non gouvernementale... (lire le texte en entier)

ANNONCES


Message du 25 juin 2021
" Chers enfants !
Mon Cœur est joyeux car à travers toutes ces années, je vois votre amour et votre ouverture à mon appel.
Aujourd’hui, je vous invite tous à prier avec moi pour la paix et la liberté, car Satan est fort et avec ses tromperies il veut éloigner de mon Cœur maternel le plus possible de cœurs. C’est pourquoi, décidez-vous pour Dieu afin de bien vivre sur la terre que Dieu vous a donnée.
Merci d’avoir répondu à mon appel."


Gino Bartali, au nom de la liberté

« Le bien se fait, il ne se raconte pas. Il est des médailles que l’on accroche à l’âme, et non à sa veste ». Le 5 mai 2020, cela a fait 20 ans que le grand champion de cyclisme Gino Bartali nous a quitté. De lui, les générations de sportifs retiennent une légende. Mais Gino Bartali a une autre histoire, secrète, magnifique, liée à sa foi profonde.


Si vous souhaitez prendre un temps d’écoute, le Père Yannick propose de vous recevoir individuellement. Contacter l’accueil du presbytère pour fixer cette rencontre.

Le père Joseph Sicot et le père Claude Edet souhaitent visiter les personnes seules, malades...
N’hésitez pas à leur faire appel. Ils seront heureux de vous rencontrer.
Père Joseph : 02 56 49 66 76 (Bédée)
Père Claude : 09 69 80 48 41 (Iffendic).


PAROISSE SAINT LOUIS-MARIE EN BROCELIANDE - Tél. : 02 99 09 01 31 - Contact Presbytère
Webmaster | Designed & Realised by Claire Levrel| Suivre la vie du site RSS 2.0
| Plan du site | Mentions légales