Bonjour, nous sommes le
dimanche 29 novembre 2020

A - B

  • Acte de naissance :

Le Baptême est, dans un certain sens, la carte d’identité du chrétien, son acte de naissance, et l’acte de naissance de l’Église. Vous connaissez tous le jour où vous êtes nés et vous fêtez votre anniversaire, n’est-ce pas ? Nous fêtons tous notre anniversaire. Je vous pose une question, que j’ai posée d’autres fois, mais je la pose encore ; qui d’entre vous se rappelle de la date de son baptême ? Levez la main : ils sont peu nombreux (et je ne le demande pas aux évêques, pour qu’ils n’aient pas honte...). Mais faisons une chose : aujourd’hui, quand vous rentrez chez vous, demandez quel jour vous avez été baptisés, cherchez, car il s’agit du deuxième anniversaire. Le premier anniversaire est celui de la naissance à la vie et le deuxième anniversaire est celui de la naissance à l’Église. Ferez-vous cela ? ... (lire le texte en entier)

  • Antennes branchées :

L’Église est cela : la communauté — c’est ce qu’a dit l’évêque — la communauté qui écoute avec foi et amour le Seigneur qui parle... (lire le texte en entier)

  • Apostolat courageux :

... Et en effet, nous avons besoin de communautés chrétiennes engagées dans un apostolat courageux, qui touche les personnes dans leurs milieux, même les plus difficiles.

Cette expérience que vous avez mûrie au cours de l’Année de la foi aide avant tout vous tous à vous ouvrir vous-mêmes, ainsi que vos communautés, à la rencontre avec les autres. Cela est important, je dirais essentiel ! Surtout s’ouvrir à ceux qui sont plus pauvres de foi et d’espérance dans leur vie. Nous parlons tant de pauvreté, mais nous ne pensons pas toujours aux pauvres de foi : il y en a tant. Nombreuses sont les personnes qui ont besoin d’un geste humain, d’un sourire, d’une parole vraie, d’un témoignage à travers lequel saisir la proximité de Jésus Christ. Que ce signe d’amour et de tendresse qui naît de la foi ne manque à personne... (lire le texte en entier)

  • Argent destructeur

... « Quand une personne est attachée à l’argent, elle se détruit elle-même, elle détruit la famille ». Bien sûr, l’argent ne doit pas être diabolisé de manière absolue. « L’argent sert à faire avancer tant de choses de bien, des travaux, pour développer l’humanité ». Ce qu’il faut condamner, en revanche, c’est sa mauvaise utilisation. À ce propos, le Pape a répété les paroles prononcées par Jésus dans la parabole de l’« homme riche » contenue dans l’Évangile : « Qui accumule des trésors pour soi, ne s’enrichit pas envers Dieu ». D’où la mise en garde : « Faites attention et tenez-vous loin de toute cupidité ». C’est elle en effet, « qui fait mal dans le rapport avec l’argent » ; c’est la tension constante à toujours avoir davantage qui « conduit à l’idolâtrie » de l’argent et finit par détruire « la relation avec les autres »... (lire le texte en entier)

  • Beau gâteau

... Du premier baptisé, nous sommes tous Église, et nous devons tous aller sur le chemin de Jésus, qui a parcouru Lui-même un chemin de dépouillement. Il est devenu servant, serviteur ; il a voulu être humilié jusqu’à la Croix. Et si nous voulons être chrétiens, il n’y a pas d’autre voie. Mais ne pouvons-nous pas faire un christianisme un peu plus humain — dit-on — sans croix, sans Jésus, sans dépouillement ? De cette façon, nous deviendrions des chrétiens de pâtisserie, comme de beaux gâteaux, comme de belles confiseries ! Très beaux, mais pas de vrais chrétiens ! ... (lire le texte en entier)

AGENDA PAROISSIAL 2020-2021
à télécharger


Message du 25 novembre

"Chers enfants ! Ceci est un temps d’amour, de chaleur, de prière et de joie. Priez, petits enfants pour que le Petit Jésus naisse dans vos cœurs. Ouvrez vos cœurs à Jésus qui se donne à chacun de vous. Dieu m’a envoyée pour être joie et espérance en ce temps, et je vous le dis : sans le Petit Jésus, vous n’avez ni tendresse ni sentiment du Ciel qui se cache dans le Nouveau-Né. C’est pourquoi, petits enfants, travaillez sur vous-mêmes. En lisant les Saintes Ecritures, vous découvrirez la naissance de Jésus et la joie, comme celle que Medjugorje a donnée à l’humanité dans les premiers jours. L’histoire sera une vérité qui se répète aussi aujourd’hui en vous et autour de vous. Travaillez à la paix et construisez-la par le sacrement de la Confession. Réconciliez-vous avec Dieu, petits enfants, et vous verrez des miracles autour de vous. Merci d’avoir répondu à mon appel."


ANNONCES


Les Mercredis de l’IFT

Père Erwan Barraud, directeur du séminaire.

Création, écologie, conversion

Mgr Pierre d’Ornellas.

Bioéthique : quelle société voulons-nous ?

Si vous souhaitez prendre un temps d’écoute, le Père Yannick propose de vous recevoir individuellement. Contacter l’accueil du presbytère pour fixer cette rencontre.

Le père Joseph Sicot et le père Claude Edet souhaitent visiter les personnes seules, malades...
N’hésitez pas à leur faire appel. Ils seront heureux de vous rencontrer.
Père Joseph : 02 56 49 66 76 (Bédée)
Père Claude : 09 69 80 48 41 (Iffendic).